Dans un avion !

12 Secrets de l’Aviation à savoir quand on voyage

Henri Borie

Vous êtes vraiment sû(re)s de tout savoir sur les avions ? Car il y a forcement des pratiques et des anecdotes dont vous ignorez surement totalement l’existence. On vous propose un petit tour d’horizon des Secrets de l’Aviation que les passagers ignorent parfois  (n’hésitez pas à nous dire en commentaire si vous en connaissez d’autres) ! 😉

image dessin Avion Avgeek

Le pilote et le co-pilote ne mangent pas la même chose.

Le pilote et le co-pilote n’ont pas le droit de manger la même chose durant le vol. Les PNC ont ordre de leur servir des plateaux repas différents. La raison est simple : si l’un des deux subit une intoxication alimentaire, l’autre peut faire atterrir l’avion en toute sécurité.

Le commandant de bord est le seul maître à bord.

commandant-de-bord-avion

Le commandant de bord dispose effectivement de beaucoup de pouvoir à bord d’un avion. Il peut choisir de débarquer n’importe quel passager pour les raisons suivantes : si le passager est en état d’ébriété, s’il représente une menace à l’encontre des autres passagers ou membres d’équipage, s’il est malade et qu’il ne peut manifestement pas voyager sereinement et enfin s’il fait l’objet d’une mesure d’exclusion du territoire.

Le pilote choisit l’itinéraire du vol (en fonction de la météo pour éviter au maximum les turbulences durant le vol, des autorisations de survol de territoires, etc). Il valide la répartition des masses et l’emplacement des marchandises dans l’appareil. Il peut décider de larguer tout ou partie du carburant et éléments transportés au dessus de zones non-habitées pour assurer le bon atterrissage de l’avion. Evidemment, si cela arrive, il doit rendre des comptes à l’exploitant (la compagnie aérienne).

Certaines personnes volent les gilets de sauvetage et les consignes de sécurité !

Consignes-securite-avion-air-france

Aussi curieux que cela puisse paraître, un nombre insoupçonné de passagers (collectionneurs compulsifs) volent les gilets de sauvetage et les consignes de sécurité au terme de leur voyage en avion. En faisant l’hypothèse qu’un appareil effectue plusieurs missions durant une même journée, cela peut être très dangereux pour les passagers qui suivent. C’est donc évidemment une pratique totalement interdite.

Les poignées autour des portes de secours servent à quelque chose !

Les poignées situées autour des portes et issues de secours servent aux membres d’équipages pour qu’ils puissent s’y accrocher. En cas d’évacuation d’urgence, les PNC peuvent en effet être bousculés et projetés en arrière par les passagers paniqués et désorganisés. Les hôtesses de l’air et stewards peuvent ainsi rester près des issues de secours et assurer la sécurité de tous, même en cas de panique générale.

Les pilotes font des siestes pendant les vols.

masque-oxygene-avion-15-minutes

Selon un sondage, 56% des pilotes britanniques ont déclaré s’êtres déjà endormis durant les phases de vol de croisière. Source Europe 1

J’adore ! Je m’inscris à la Newsletter AvGeek

En cas dépressurisation de la cabine, vous n’avez que 15 minutes d’oxygène !

masque-oxygene-avion-15-minutes

Cette durée vous semble surement trop courte. Lorsqu’un avion vole à 11 000 mètres d’altitude et qu’il subit une dépressurisation de la cabine, la pression atmosphérique descend brutalement et l’air de la cabine se vide de son oxygène. Les masques à oxygène tombent devant le visage de chaque passager, leur permettant ainsi de respirer.

Pour retrouver de l’air parfaitement respirable, le pilote doit descendre l’avion en dessous de 3000 mètres d’altitude. Etant donné la vitesse élevée de l’avion et la réaction rapide dans le cockpit, cette opération prend au maximum 10 minutes. C’est pourquoi 15 minutes d’oxygène suffisent pour permettre de maintenir en vie l’ensemble des passagers.

On peut ouvrir les toilettes de l’extérieur !

Vous pensiez être tranquille dans les toilettes d’un avion ? Détrompez-vous ! Il parait tout à fait normal que les hôtesses puissent ouvrir les WC en cas de problème à l’intérieur (passagers entrain de fumer, menaces terroristes, etc.).

Bon allez, parce que c’est vous, on vous donne le truc pour ouvrir les portes des toilettes dans un avion.

Il y a bien plus de microbes sur votre siège dans un avion que sur votre propre cuvette de toilettes !

On vous avez pourtant bien dit que les avions sont nettoyés entre chaque décollage et atterrissage. Oui bien sûr ! Mais désolé de vous dire qu’ils sont plus rangés afin d’être de nouveau présentables plutôt que nettoyés à l’eau de Javel ! Imaginez toutes les personnes qui se sont assises sur votre siège avant vous 🤢😷

Anecdote d’une hôtesse de l’air de la compagnie américaine Southwest: « Je n’ai jamais vu les tablettes nettoyées ou désinfectées une seule fois en plusieurs années de service chez Southwest. En revanche, j’ai souvent vu des mamans changer leur bébé dessus et laisser traîner les couches là où les passagers du vol suivant vont déjeuner ou dîner. » 

Il existe un « CLUB DES 10 000 »

Club-des-10000-avion

C’est le surnom donné par le personnel naviguant aux couples coquins qui font l’amour (ou essayent de faire) à 10 000 mètres d’altitude. C’est un fantasme très répandu qui toucherait pas moins d’un vol sur cinq ! Il parait même que si vous restez discrets, les hôtesses et Stewarts n’interviennent pas ! 🍑✈

Bon entre nous soit dit, vu ce qu’on vient de vous révéler sur l’hygiène dans les avions il faut peut-être y réfléchir à deux fois… Enfin c’est à vous de voir 😉

La lumière baisse durant les atterrissages de nuit en cas d’évacuation d’urgence…

Les lumières sont atténuées dans un avion qui atterrit de nuit afin d’habituer les yeux des passagers en cas d’évacuation d’urgence et non pour favoriser le sommeil !

Les pilotes atterrissent plus brusquement en cas de pluie.

Les pilotes sont effectivement formés en simulateur pour atterrir brusquement la nuit afin d’éviter les aquaplanings. Si l’avion atterrit trop doucement, les freins sont moins efficaces et l’appareil peut glisser. C’est à peut près la même chose quand la piste est considérée comme courte (c’est le cas à l’aéroport de Mykonos par exemple).

Il faut obligatoirement relever les hublots avant l’atterrissage.

hublot-avion-aviation

Cette obligation vient simplement du fait que les membres d’équipage doivent avoir une bonne visibilité de l’extérieur de l’avion afin de voir rapidement s’il y un problème sur l’aile gauche ou sur l’aile droite. Ainsi ils pourront évacuer les passagers du côté opposé.

image dessin Avion Avgeek

Voilà vous savez tout sur les secrets de l’aviation ! Et vous vous avez des anecdotes à nous raconter ? 
Bon Vol les AvGeeks ! (c’est quoi un AvGeek ?)
La Rédac’

Les secrets de l’Aviation – Ouvrir les toilettes d’avion de l’extérieur  – Pouvoirs du commandant de bord

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Aucun Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PARTAGER

12 Secrets de l’Aviation à savoir quand on voyage