Hudson, New York, USA

Avec Sully, Tom Hanks se pose en douceur

Henri Borie

Hello les AvGeeks !
Lundi 14 novembre 2016 nous étions invité au cinéma Pathé d’Ivry-sur-Seine pour la projection-presse du dernier film de Clint Eastwood : Sully !

Cette projection organisée par la Warner Bros nous a bien plu !
Quoi de mieux qu’un bon Clint Eastwood où Tom Hanks est dans le cockpit d’un avion ? 🙂

Sully, le synopsis

Vous vous souvenez surement de l’affaire dite du « Miracle de l’Hudson. »
« Sully » c’est le surnom du désormais célèbre commandant de bord, Chesney Sullenberger, aux commandes du vol US Airways 1549 sur Airbus A320-214 n° N106US le 15 janvier 2009.

Seulement 2 minutes après le décollage de l’un des aéroports secondaires de New York City, LaGuardia Airport, un vol d’oiseaux est venu percuter l’appareil à environ 2500 pieds (800 mètres d’altitude). Les dégâts engendrés seront fatals. Les deux moteurs Rolls-Royce ne repartiront pas, bien que les premiers éléments de l’enquête diront le contraire.

Les 208 secondes suivantes sont le théâtre d’un sauvetage à haut risque à la limite du possible.
Et pourtant :

1 avion de ligne dans l’Hudson, 150 passagers
+ 3 PNC sains et saufs
et 1 duo de pilotes quelque peu déboussolé par ce qu’ils leur arrive.

Tom Hanks - Sully

Notre avis : mieux vaut être passionné pour pouvoir apprécier.

35 secondes d’analyse, 208 secondes pour agir et ces 208 secondes ne seront que le début.

En tant que passionné d’aviation, j’ai personnellement beaucoup apprécié la façon dont est traité avec précision et exactitude ce qu’il s’est passé dans le cockpit :

  • conversations entre les pilotes,
  • échanges avec la tour de contrôle,
  • aspects psychologiques des pilotes lors de la prise de décision,
  • voir la réaction de l’avion lors de l’ammerissage.

Le petit + de le voir en IMAX : on est vraiment transporter à l’intérieur du cockpit avec ces deux pilotes. On vit le moindre de leur faits et gestes (ultra maîtrisés) et surtout on vit clairement la sensation d’un amerrissage et ça n’arrive pas tous les jours !

En revanche, je préfère vous le dire tout de suite, on a finalement du mal à comprendre l’intention du réalisateur. À force d’hésiter entre faire du grand spectacle à l’américaine ou traiter le sujet sous des aspects psychologiques, Clint Eastwood passe à côté de quelque chose.

Spoiler
J’ai beaucoup apprécié le traitement de la psyché post-traumatique du commandant de bord mais je ne pense que cela soit nécessaire de montrer un avion littéralement exploser dans les rues de New York. Ok, les évènements 11 septembre sont un  épisode désormais incontournable de l’histoire des US mais il ne me semblait pas nécessaire de le faire apparaitre dans le film. Surtout que la schéma New York + Avion = Explosion, n’est pas très cool à (re)voir et n’apporte rien au film. 

Le détail qui va vous motiver !

Les images aériennes de New York sont très réussies.
Si vous êtes passionné(e), ne passez pas à côté de ce film qui, loin d’être le scénario de l’année, vous permettra de vivre l’expérience à fond ! 😉

Bon vols les AvGeeks !
La Rédac’

image dessin Avion Avgeek

Crédit photos : Warner Bros

Partagez cet article

Aucun Commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

PARTAGER

Avec Sully, Tom Hanks se pose en douceur